Cybersécurité : des compromis technologiques

S'adapter à la menace croissante des cyberattaques

Combien de fois avons-nous entendu l'expression : « Les données, c'est le nouvel or noir » ?

À mesure que le coût de la transmission et du stockage des données baisse, nous en produisons et recueillons de plus en plus. En disposant d'un plus grand nombre de données, vous pouvez faire des choix plus intelligents, mais seulement si vous pouvez en extraire l'essentiel, ce qui devient toujours plus difficile, parce que la quantité de données augmente de façon exponentielle.

L'éventail extraordinaire des nouvelles technologies ne cesse de nous impressionner. Mais il y a un revers à médaille : les conséquences indésirables, telles que les cyberattaques. Parce que nous entrons dans un monde où la réalité virtuelle et la réalité augmentée vont jouer un rôle essentiel, la cybersécurité revêt aujourd'hui une importance cruciale.

La révolution numérique que nous vivons a deux dimensions critiques pertinentes pour les investisseurs. L'une d'elle est la protection de la vie privée et la propriété des données. Le débat sur la protection des données personnelles et la réglementation ne fait que commencer ; il va concerner beaucoup plus que les plateformes de réseaux sociaux telles que Facebook et Twitter et aura des répercussions sur les soins de santé, entre autres secteurs économiques. L'évolution des lois et des réglementations sur la protection des données personnelles et la propriété des données aura une incidence importante sur les modèles économiques et les décisions d'investissement.

Par exemple, en vertu du Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'Union Européenne (UE), toute société qui exerce des activités dans l'UE doit informer les régulateurs de toute infraction exposant des données personnelles dans les 72 heures suivant sa découverte. Une amende pouvant atteindre 4 % de son chiffre d'affaires mondial ou 20 millions d'euros (22 millions de dollars américains), la valeur la plus grande étant retenue, peut être imposée à toute société qui ne respecte pas cette obligation. L'autre dimension, la cybersécurité, va avoir un impact croissant sur les stratégies commerciales, l'évaluation des risques d'investissement et les développements géopolitiques.